Le Summer mind : travaillons sur notre état d’esprit cet été !

À défaut d’avoir travaillé notre summer body durant ces trois derniers mois, il est encore possible, durant l’été, de travailler notre summer mind ! Ce début d’année 2020 a été difficile pour nous tous, pour certains le travail s’est totalement arrêté, coup dur. Pour d’autres, le travail n’a pas cessé mais le bureau s’est déplacé à la maison. En parallèle il a fallu s’occuper des enfants et parfois même leur faire la classe. Puis la reprise lente et compliquée au travail, les craintes et parfois les angoisses générées par les informations en continue sur le nombre de personnes contaminées, le nombre de disparus, les incohérences de discours sur les moyens de protection. Parfois il nous a été difficile de revenir au travail l’esprit serein.

À travers cet article, nous allons tenter de trouver quelques astuces et habitudes de vie indispensables pour avoir un esprit positif, zen et vif tout l’été et ce jusqu’à la rentrée… et pourquoi pas jusqu’à la fin de l’année !?

Se conditionner : intégrer quelques notions 

Pour s’atteler à cette tâche, nous allons devoir nous concentrer sur notre état d’esprit et faire en sorte qu’il soit PO-SI-TIF ! Alors mettons les choses au clair tout de suite ; j’entends souvent pendant les formations que j’anime qu’être positif ou avoir un état d’esprit positif « c’est être naïf », c’est « ne pas défendre ses intérêts » ou encore « c’est être trop souple, trop laxiste ». Ma mission au quotidien c’est de tordre le cou à ces clichés ! Avoir un état d’esprit positif, c’est un moyen d’arrêter de subir la vie et les événements qui surviennent au quotidien, c’est trouver le moyen de les tourner en notre faveur et faire en sorte de voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide.

Tout d’abord un élément, petit mais capital, dans notre démarche ! Nous allons devoir parvenir à nous mettre en tête que nous ne contrôlons pas tout, certes nous vivons dans une société que Freud aurait pu qualifier de sadique-anale (dans le contrôle et la toute-puissance) mais nous ne sommes ni tout-puissants ni omnipotents, nous sommes des Êtres-Humains et c’est déjà pas mal ! Deuxièmement, nous devons comprendre que les faits, les événements sont neutres, ils ne nous arrivent pas spécialement à nous, pour des raisons karmiques, ils arrivent et c’est tout. Troisièmement, il y a un autre élément à intégrer, qui peut être une consolation pour les pros du contrôle, nous ne contrôlons pas les événements, nous n’avons aucun pouvoir sur eux, en revanche nous pouvons contrôler nos émotions. Enfin, une clé essentielle dans cette démarche, avoir un état d’esprit positif est un choix, cela ne peut pas venir de l’extérieur, nous devons décider d’être positifs et cette décision vient de l’intérieur, de notre intérieur. Cela peut sembler logique ou couler de source mais je le précise parce qu’une fois cette décision prise une bonne partie du chemin est traversée !

Isoler : détacher les événements de nos émotions

Nous l’avons décrit plus haut, les événements qui se produisent dans notre vie sont neutres, ce qui, au contraire, ne l’est pas du tout c’est notre façon de réagir face à ces derniers. De manière générale, lorsqu’il nous arrive quelque chose, que l’on voit quelque chose ou que quelqu’un nous dit quelque chose, nous ne réagissons pas spontanément au fait lui-même mais plutôt à l’émotion que le fait a provoquée en nous. Nous sommes donc dominés par notre émotion et nous réagissons en fonction de cette dernière. Dans le fait d’isoler événement et émotion, il s’agit de reprendre le contrôle de nos émotions et pour cela il existe une méthode toute simple, elle consiste à se poser quatre questions :

  • Que se passe-t-il ? (Décrire objectivement l’événement)
  • Pour quelle raison je ressens de l’agacement, de la colère, de la frustration, de la peur… ?
  • Qu’est-ce que cette réaction raconte de moi-même ?
  • Pourquoi, spontanément, je réagis de cette manière ?

À partir du moment où nous avons répondu à ces interrogations, nous avons la possibilité de réagir mais de réagir en connaissance de cause, nous avons tous les éléments pour choisir un mode de réaction qui nous correspond et surtout un mode de réaction qui ne sera pas sous l’emprise de nos émotions !

Positiver : toujours trouver l’aspect positif ou le bon côté

Bon, il ne s’agit pas ici de chanter à longueur de journée « Hakunamatata » ou de se dire constamment « je dois voir le bon côté des choses » ! L’idée serait plutôt d’avoir le raisonnement suivant lorsqu’un événement engendre en nous une émotion négative :

  • Quel élément positif je peux tirer de cet événement ?
  • Quelle leçon je peux en tirer pour l’avenir ?

Bien sûr, ça ne devient pas un réflexe en un claquement de doigts ! L’objectif, toutefois, est bien de transformer cette méthode en habitude afin de conditionner notre cerveau à penser positif. Il y a d’énormes bénéfices à pratiquer cette technique :

  • Nous allons nous remettre beaucoup plus rapidement des événements qui auront provoqué des émotions négatives, ce qui va éviter notamment le ruminement.
  • L’énergie que nous n’allons pas investir dans l’émotion négative restera disponible pour se consacrer sur le positif.
  • Petit à petit, en focalisant sur le positif dans notre vie, nous allons développer une pensée positive qui va attirer les événements positifs dans notre vie… c’est la loi de l’attraction !

Assertivité : accueillir les opinions différentes et les comprendre

Nous en avons beaucoup parlé le mois dernier et l’assertivité revient souvent dans les thématiques de bien-être et de développement personnel, c’est la raison pour laquelle elle revient ici. Pour rappel, l’assertivité est notre aptitude à nous affirmer en toute liberté, que ce soit dans notre communication comme dans notre comportement, sans émotion qui vienne interférer, pour nous-même et pour les autres. Plus précisément, c’est une façon de nous affirmer dans l’expression de nos propres désirs, de ce que nous ressentons ou ce que nous refusons, tout en respectant les divergences de point de vue.

Si l’on se penche de plus près sur l’un des accords Toltèque (communication non violente), « ce que les autres disent et font n’est qu’une projection de leur propre réalité. Lorsque vous êtes immunisés contre cela, vous n’êtes plus victime de souffrances inutiles », nous pouvons nous rendre compte que chacun d’entre nous voit et ressent les choses et les événements de la vie en fonction de ses expériences personnelles, de sa propre réalité ou encore de ses propres croyances. Pour développer notre état d’esprit positif, la clé de l’assertivité est essentielle parce que comprendre l’autre et ses opinons et prendre conscience et accepter que cet autre vive dans sa propre réalité, sans le juger à travers notre perception de la réalité, est nécessaire pour prendre du recul sur les événements de la vie.

Empathie : écouter sans absorber (éviter d’être une éponge à émotions)

L’empathie et le souci de l’autres sont des facteurs primordiaux dans le développement de notre état d’esprit positif, cela dit être empathique et avoir le souci de l’autre n’est pas synonyme d’abnégation. Être à l’écoute ne signifie pas prendre sur nous, ou en nous, les peines et les malheurs des autres, car en agissant ainsi nous absorbons et nous ne nous trouvons plus en capacité d’aider, d’écouter ou de soutenir. Le pire du pire étant que nous dégradons notre état d’esprit positif…

La conclusion de cette histoire c’est qu’être positif, optimiste et joyeux ne signifie pas que nous sommes manipulables ni malléables, bien au contraire ! Nous pouvons être fermes et savoir dans quelle direction nous souhaitons aller avec bienveillance et positivité. Vous l’aurez sans aucun doute compris, c’est un travail de longue haleine, de tous les jours et de tous les instants !

Du grain de sable qui s’introduit dans nos yeux sur la plage et qui nous agace au bourrage papier de la photocopieuse au bureau en passant par les bouchons le matin, servons-nous de tous ces petits événements pour nous entrainer à positiver !

Bel été.

 

 

 

 

Sources d’inspiration :

 

https://www.rhinfo.com/thematiques/developpement-professionnel/lassertivite-cest-quoi

https://prendsensoin.fr/3-habitudes-esprit-zen

https://www.psychologies.com/Therapies/Developpement-personnel/Epanouissement/Articles-et-Dossiers/Accords-tolteques-4-regles-pour-etre

Derniers articles

Espace commentaires

Contactez-nous !

Laissez-nous un petit mot, nous reviendrons vers vous rapidement.

Illisible ? Changez le texte.