Courage managérial : un manager courageux tu seras !

On remarque très bien, au travers des offres d’emplois qui circulent actuellement, l’effort des entreprises pour tenter de dépeindre au mieux les qualités qu’elles recherchent pour leurs futurs managers ou leurs futurs leaders… c’est ainsi que l’on voit fleurir ce type d’énumérations :

  • Vous savez mobiliser les équipes et faites preuve de leadership ;
  • Vous êtes pragmatique ;
  • Vous savez convaincre ;
  • Vous êtes reconnu pour votre sens aigu de l’écoute et du relationnel…

Riche de mon expérience d’ancien manager du privé et actuel coach et formateur au sein de ma société JOZZ Formation, je pourrais traduire ces besoins, maladroitement formulés par les entreprises, en un seul mot : le courage et plus spécifiquement le courage managérial.

Et oui, ce courage tant recherché et tant utile pour faire avancer les entreprises et faire progresser les équipes face à des situations compliquées. Oui, le courage est essentiel, même s’il n’est pas directement nommé comme une qualité recherchée par les entreprises, ne serait-ce pas le « savoir-être » principal que doit posséder un manager évoluant dans le monde du travail actuel ?

Selon moi, un manager peu téméraire préfèrera fermer l’écoute et la communication, pourra accuser tel ou tel membre de l’équipe d’un échec et pourra même, dans le pire des cas, faire régner la tyrannie pour que le travail avance plus vite ou tout simplement pour arriver à ses fins personnelles…

Très souvent, en animation, lorsque j’aborde la notion du management bienveillant je me heurte à une mauvaise analyse, de la part des participants, de ce que signifie ce concept. J’explique alors que je ne parle pas de naïveté ou de « gentillesse molle » de la part du manager, je parle plutôt de courage managérial, car en effet faire preuve de bienveillance vis-à-vis de ses collaborateurs ou de son équipe coûte davantage d’énergie, de temps, de considération, de compréhension et d’analyse. C’est de cette manière que l’on parvient à définir ce qu’est un « bon » manager et celui qui n’en a que le titre.

Si j’avais à définir le courage managérial, je le ferais à l’aide des commandements suivants…

1 – Dire les choses tu oseras !

Le courage managérial, c’est principalement le fait de ne pas avoir peur ! Ne pas avoir peur de dire les choses qui doivent être dites à son équipe. Par exemple, oser dire à un collaborateur qu’il n’a pas été augmenté parce que vous n’êtes pas satisfait de son travail, le tout en expliquant point par point les axes d’amélioration à travailler. De la même façon, oser expliquer à sa hiérarchie que vous êtes en désaccord avec le choix stratégique fait ou la décision prise c’est important !

Nous avons tous assisté, dans le cadre du travail, à quelque chose qui s’est mal passé, à une faute qui a été dissimulée, un mensonge ou une cachoterie… certains choisissent l’évitement dans ces cas de figure alors que faire preuve de courage managérial serait de donner, aux personnes concernées, un retour complet en tentant de l’exprimer de manière constructive.

2 – Dire non tu sauras !

Un manager courageux doit savoir dire non… et oui !Aujourd’hui, qui a la capacité d’être admiratif face à un manager craintif, passif et qui ne sait pas prendre de décisions difficiles ? Pour bien manager, il faut être capable d’initier le mouvement et de prendre des décisions fermes lorsque cela est nécessaire plutôt que de simplement suivre le mouvement… vous savez ce qu’on dit : « seuls les poissons morts suivent le courant » !

En définitive, un manager ne peut pas constamment éviter de prendre des décisions, pourquoi ? Tout simplement parce que l’ambiguïté et le manque de clarté sont contre-productifs. Face à des décisions ou positions peu claires de votre part vous vous trouverez face à une perte d’efficacité de votre équipe et peut être même face à une démotivation de vos collaborateurs.

3 – Ton sens critique tu conserveras !

Être un manager courageux, c’est avoir et conserver un regard critique, c’est remettre en question les décisions de sa hiérarchie mais aussi être capable de remettre en question ses propres décisions, dit de manière plus poétique ce serait avoir de la saveur. Car oui, être un collaborateur courageux c’est se mettre en mouvement, c’est savoir dire quand les décisions ne sont pas bonnes et pourquoi, charge à votre interlocuteur de faire preuve d’une écoute bienveillante ! Mais attention, faire preuve de courage managérial c’est aussi oser demander à son équipe ce qu’elle pense du management que l’on applique ! C’est aussi de cette façon que l’on peut parvenir à des relations sincères, un fonctionnement efficace avec ses collaborateurs et à une évolution personnelle !

4 – Des décisions tu prendras !

Le manager qui fait preuve de courage managérial doit savoir donner une direction aux membres de son équipe et doit savoir trancher. Pourquoi ? Tout simplement parce une décision qui tarde à être prise peut faire chuter la productivité des collaborateurs et peut même engendrer des dommages collatéraux… oui, les hésitations ont un coût. En bicyclette comme en management, il faut savoir avancer pour ne pas perdre l’équilibre.

Décider c’est renoncer, cela peut paraître souvent complexe pour les managers mais c’est ce qu’attendent les équipes : être guidées à travers les décisions de leur manager. Sans prise de décisions il n’existe pas de management et on se retrouve dans l’immobilisme.

5 – Authentique (autant que possible) tu resteras !

Pour introduire cette partie, je vais d’abord éliminer tout risque de confusion ! Être authentique à 100% en entreprise n’est pas possible ! Votre management doit, certes, se faire selon qui vous êtes, selon vos valeurs propres mais vous allez surtout devoir établir votre management en fonction de paramètres avec lesquels vous ne pourrez probablement pas négocier, notamment : l’écosystème de l’entreprise pour laquelle vous travaillez ou l’environnement de travail de votre équipe…

Illustrons par un exemple, imaginons que vous soyez responsable communication et que vous deviez travailler avec l’infâme responsable juridique, dont l’attitude vous crispe au plus haut point. Qu’allez-vous faire le jour où vous vous trouvez dans l’obligation de travailler avec lui sur un projet qui nécessite vos deux domaines de compétences ? Croche-patte dans les escaliers ?! Saboter le projet et par la même occasion vous saboter vous-même ?! Evidemment que non ! Le plus sage pour tout le monde serait que vous parveniez à collaborer comme des adultes en mettant votre agacement de côté… donc pas vraiment d’authenticité !

Le brouillard étant dispersé, lorsque j’évoque l’authenticité du manager je souhaite en fait parler d’un manager qui a le courage d’être lui-même. Le tout en ayant la capacité de faire des concessions et de garder une grande flexibilité sans trop trahir ses convictions et ses valeurs.

Pour conclure, il faut tout de même rappeler qu’un manager n’est pas censé être un super-héros ! Le manager a lui aussi le droit d’avoir des moments de doutes (c’est plutôt bon signe !) et des moments de faiblesses, bref le manager ne doit pas oublier qu’il est avant tout un être humain ! C’est d’ailleurs ce qui va faire de lui un relais de confiance auprès de son équipe et va inspirer les membres de cette dernière.

Dernier point et pas des moindres, il est crucial de ne pas uniquement accabler les managers… rappelons qu’il n’y a pas de managers courageux sans organisation qui y encourage ! Mais les entreprises prennent de plus en plus conscience de l’importance de favoriser l’émergence des managers courageux, et elles ont raison car elles y gagneront à tous les niveaux : rétention des talents, performance collective et adhésion des collaborateurs.

Enfin, pour terminer sur une touche philosophique, rappelons-nous ce que disait Nelson Mandela et qui résume bien cet article :

« J’ai appris que le courage n’est pas l’absence de peur, mais la capacité de la vaincre. »

Sources d’inspiration :

https://lentreprise.lexpress.fr/actualite/manager-avec-courage_1663153.html

https://atmanco.com/fr/blog/leadership-fr/6-signes-gestionnaire-manque-courage-managerial/

Derniers articles

Espace commentaires

Contactez-nous !

Laissez-nous un petit mot, nous reviendrons vers vous rapidement.

Illisible ? Changez le texte.