Mieux comprendre les méthodes agiles

Nous avons déjà tous entendu parler de la méthode agile ou plutôt des méthodes agiles, car il y en existe plusieurs ! Ces méthodes sont parfois considérées comme des nouveaux process de gestion de projet, certains estiment que c’est l’avenir du management, particulièrement dans le management des projets informatiques… Ces méthodes font bien plus que remettre en question les modèles organisationnels des entreprises, elles sont une véritable révolution dans la gestion de projet… révolution qui nécessite une véritable révolution dans les attitudes de chaque acteur du projet.

Et si on commençait par une définition officielle ?! Oui ? Alors allons-y !

« Une méthode agile est une méthode de développement informatique permettant de concevoir des logiciels en impliquant au maximum le client, ce qui permet une grande réactivité à ses demandes. Les méthodes agiles se veulent plus pragmatiques que les méthodes traditionnelles. Elles visent la satisfaction réelle du besoin du client, et non d’un contrat établi préalablement. La notion de méthode agile est née à travers un manifeste signé par 17 personnalités (parmi lesquelles Cunningham, l’inventeur du Wiki), créateurs de méthodes ou dirigeants de sociétés ».

Après avoir lu cette définition, cela ne nous éclaire pas plus ! Alors essayons de traduire… Schématiquement, la méthode agile découpe un projet en sous-projets, dispatchés entre plusieurs acteurs et doit être menée dans un esprit collaboratif avec la juste dose de formalisme. Elle est censée générer un produit de haute qualité tout en prenant en compte l’évolution des besoins du clients au cours du projet. Donc avoir une attitude agile c’est 1/ anticiper, 2/ coopérer et 3/ innover !

Si l’on résumé, la méthode agile ou l’agilité est un état d’esprit composé :

  • D’agilité stratégique : expérimentation, confiance, satisfaction client, partage de l’information…
  • D’agilité organisationnelle : autonomie, adaptabilité, collaboration, manager facilitateur…
  • D’agilité opérationnelle : amélioration continue, valorisation de l’individu, intelligence collective, création de valeur…
  • D’agilité comportementale : anticipation, innovation, coopération…

> Découvrir la formation Gestion de projet Agile

Bon concrètement, l’agilité c’est un engagement collectif et solidaire qui vise à briser les barrières hiérarchiques dans le but d’obtenir une communication fluide et un partage d’expérience nécessaire à tout projet. Si l’on se place au niveau des employés, l’agilité leur ouvre la voie de la polyvalence et de l’autonomie et leur permet de prendre du plaisir à travailler dans une ambiance plus détendue sans perdre en efficacité… bien au contraire !

Enfin, si l’on compare la méthode traditionnelle à la méthode agile, l’agilité tend à privilégier :

  • l’individu et les interactions plutôt que les processus et les outils,
  • des dispositifs fonctionnels plutôt qu’une documentation exhaustive,
  • la collaboration directe avec le client plutôt que la négociation d’un contrat,
  • l’adaptation au changement plutôt que le suivi strict du plan d’actions.

Parmi ces méthodes agiles appliquées au projet, il y a la méthode Scrum qui implique un product owner, un scrum master et une équipe dédiée.

Le product owner sera le porte-parole du client, son représentant, c’est lui qui va communiquer sur la vision du projet à réaliser. Le scrum master, quant à lui, sera le responsable de l’application de la méthode agile. Enfin, l’équipe regroupera toutes les personnes qui travailleront sur le développement et le bon avancement du projet.

Les avantages de la méthode agile pour une entreprise :

  • Gain de contrôle sur le produit final
  • Augmentation de l’efficacité
  • Assurance de livraisons de haute qualité
  • Accroissement de la satisfaction clients
  • Avantage sur la concurrence

Pour aller plus loin et pourquoi pas vous former à la gestion des projets agile et scrum, Jozz vous propose un programme adapté sur 2 jours, animée par une coach agile certifiée et forte d’une expérience de 17 ans dans la transformation digitale auprès de grands groupes comme PSA, La Poste ou encore Keolis.

Jozz croit en cette méthode car :

  • Replacer l’humain au centre de l’organisation et des projets est essentiel
  • Des collaborateurs autonomes et responsabilisés sont plus efficaces, plus créatifs et se sentent engagés dans une organisation qui les considère
  • L’adaptation face au changement rendra les collaborateurs plus performants
  • Une meilleure réactivité est un véritable atout sur un marché ultra concurrentiel
Derniers articles

Espace commentaires

Contactez-nous !

Laissez-nous un petit mot, nous reviendrons vers vous rapidement.

Illisible ? Changez le texte.