Quand décider commence à vous épuiser…

Ce matin vous avez dû boucler le dossier sur lequel vous travaillez depuis des mois, pour ce faire il vous a fallu choisir le bon prestataire, sélectionner les bons collaborateurs pour vous épauler et opter entre telle ou telle option pour rentrer dans le budget alloué et répondre aux objectifs inatteignables fixés par votre hiérarchie ! 

En partant du bureau, vous reprenez votre véhicule et vous n’arrivez pas à choisir un  trajet pour rentrer chez vous… après avoir repris vos esprits et retrouvé votre chemin, vous faites un arrêt au super marché pour le dîner et là au milieu des légumes vous ne parvenez pas à choisir entre les tomates et le concombre… mais que se passe t-il ?!

Le travail, la réussite, l’épanouissement sont faits de choix… toute notre vie est faite de choix, ce que nous sommes est une agglomération de nos propres choix, mais vous est-il déjà arrivé de vous sentir désemparés, paralysés à l’idée de devoir faire l’énième choix de votre journée ? Si c’est le cas, bienvenue dans le monde de la fatigue décisionnelle…

COMPRENDRE CE QU’IL SE PASSE

Et oui, de manière générale, lorsque quelque chose coince quelque part dans notre vie, on cherche toujours à comprendre le pourquoi du comment, histoire de trouver la bonne solution ou le remède efficace. Ce qui peut être problématique, c’est que le sujet souffrant de fatigue décisionnelle peut ne pas se douter qu’il s’agit de cela ou tout simplement méconnaître ce phénomène, et c’est dans ce cas de figure qu’il devient épineux de se libérer de ce mal.

Un chercheur en psychologie, Monsieur Baumeister, a démontré que le cerveau pouvait se fatiguer, tout comme les muscles du corps humain suite à un effort physique, après une longue période d’hésitation entre différentes possibilités. En outre, il a été prouvé que la capacité à décider, du muscle qu’est le cerveau, s’amenuise au fil des décisions prises au cours de la journée, il a appelé ce phénomène « l’épuisement de l’égo ».

Dans notre vie, nous faisons des choix en permanence mais notre cerveau a une capacité décisionnelle consciente limitée, et la prise de décision consciente, c’est-à-dire dès qu’il y a un effort de la volonté, cela épuise. Il faut noter, par ailleurs, que les causes de la fatigue décisionnelle peuvent également être liées à la fatigue physique générale mais aussi à une carence de la maîtrise de soi.

Généralement, les individus souffrant de fatigue décisionnelle (ou d’épuisement du Moi) auront tendance à éviter les situations qui les obligeront à prendre des décisions, ils seront donc considérés comme des personnes plutôt passives qu’actives, ce qui pourra fortement leur nuire en les mettant dans des situations dans lesquelles ils vont subir pour ne pas avoir à choisir notamment.

COMMENT S’EN PRÉMUNIR ?

Étant donné que cette fatigue décisionnelle est principalement reliée à la prise de décision, il va falloir se concentrer sur cela. En tant que coach et formateur en entreprises, le premier conseil que je pourrais donner serait d’anticiper vos journées dans le but de limiter au maximum les décisions que vous aurez à prendre.

Il ne s’agit pas de ne plus prendre de décision..! Ce qui pourra vous protéger de la fatigue décisionnelle sera de lister et de hiérarchiser les potentielles décisions que vous aurez à prendre, afin de concentrer votre attention et votre énergie sur celles qui sont essentielles et primordiales, celles que vous aurez considéré comme secondaires, voire superflues, pourront alors être éliminer de la To do list de votre journée !

Mais quid des décisions quotidiennes, que l’on pourrait qualifier de répétitives et que l’on ne peut tout simplement pas éliminer de sa journée ? Il pourra s’agir de décisions telles que : le choix des repas, le choix de sa tenue, transports en commun ou véhicule personnel, heure du réveil…

Et bien, pas de panique, pour ce type de décision, il vous sera utile de les automatiser : plus précisément, il s’agira pour vous de les anticiper et de les « standardiser » ou si vous préférez de les simplifier afin qu’elles deviennent pour vous une sorte de routine qu’il ne vous restera plus qu’à suivre, ainsi plus de dépense d’énergie inutile.

Si l’on parle un peu psychologie, globalement, ce que l’on doit garder à l’esprit, c’est que notre productivité se réduit au fur et à mesure que la journée avance… la bonne méthode à adopter est donc de recharger notre Moi (notre « Nous » conscient) en satisfaisant notre Ça (notre réservoir de pulsions !), traduction : laisser notre esprit s’évader quelques minutes, lâcher prise, s’accorder un peu de temps pour écouter notre chanson du moment ou regarder la dernière vidéo de LOLcats publiée ne peut que nous faire du bien ! Rappelons nous que la prise de décision, et par conséquent la mobilisation de la maîtrise de soi, font entièrement partie de notre condition d’êtres humains… si nous parvenons à rester conscients de cet état de fait, il nous sera possible de conserver nos ressources et de rester plus productif tout au long de la journée… et au passage d’être moins épuisés en quittant le bureau !

INTÉGRER DE NOUVELLES HABITUDES

Un autre point essentiel, crucial et décisif (c’est d’actualité !), nous allons devoir apprendre à lâcher prise ! Attention, « lâcher prise » n’est pas synonyme de manque de concentration, d’oubli de ses propres objectifs ni même de procrastination, ce serait plutôt un soulagement, un apaisement ou un bien-être émotionnel.

Nous avons également besoin d’intégrer et de nous répéter, chaque jour, que toutes les décisions que nous serons en mesure de prendre, y compris les plus importantes, ne seront jamais parfaites, oui, oui nous rappeler que nous sommes Humains et que nous avons le droit à l’erreur fait partie intégrante du lâcher prise.

En bref, apprendre à nous apprivoiser et à nous connaître (mieux) nous-même, avec nos forces et nos faiblesses, nos capacités et nos limites est extrêmement important dans l’optique de nous protéger d’une éventuelle fatigue décisionnelle qui serait susceptible de générer de nombreuses autres problématiques.

Sources d’inspiration : 

https://www.psychologies.com/Bien-etre/Stress/Stress-au-quotidien/Articles-et-Dossiers/Fatigue-decisionnelle-quand-faire-face-a-trop-de-choix-nous-epuise

http://www.adrenaline112.org/les-conseils-de-psy-pour-gerer-la-fatigue-decisionnelle/

http://www.slate.fr/story/93689/fatigue-decisionnelle

Derniers articles

Espace commentaires

Contactez-nous !

Laissez-nous un petit mot, nous reviendrons vers vous rapidement.

Illisible ? Changez le texte.