un confinement aux bienfaits insoupçonnés !

Depuis l’annonce du confinement le 17 mars dernier, certains d’entre nous ont formulé une grande crainte, celle de l’ennui ! Nous avons donc tenté, par tous les moyens possibles et imaginables, de combler le temps pour ne pas avoir à faire face à cette situation tant redoutée. Cependant, nous avons écarté l’idée que, parfois, s’ennuyer à de bons côté et peut même être bénéfique ! Il y a encore quelques semaines, nous vivions tous à 100 à l’heure en jonglant entre travail, transports, école des enfants, repas en famille et il nous arrivait même de nous plaindre de ne pas avoir une seule minute à nous consacrer à nous-même…  paradoxal n’est-ce-pas ?

Depuis le début du confinement, il semble donc que l’ennemi numéro 1 (en dehors du virus), pour un grand nombre d’entre nous, soit l’ennui. Dès qu’il commence à se faire sentir, nous cherchons à le chasser à coup d’activités diverses et variées qui ont pour but de stimuler notre esprit en permanence : ordinateur, télévision, Smartphone, tablette…

Toutefois, s’ennuyer ou accepter de s’ennuyer est bel et bien positif pour nous Êtres Humains. L’ennui pourrait nous permettre de nous ressourcer, de prendre du recul, de déconnecter voire même de lâcher prise !

Réveiller sa créativité !

Oui, s’ennuyer peut être terrifiant mais ce qu’il faut savoir, c’est qu’il permet à notre cerveau de se reposer… et pas que ! En plein ennui, notre esprit vagabonde et c’est là que notre imagination reprend sa liberté, ce fait a d’ailleurs été constaté et mesuré en 2014 par nos voisins britanniques. Pour rappel, la créativité est capable de susciter l’émotion, réduire le stress, améliorer le bien-être et booster la confiance en soi… Nous accorder le temps de profiter de notre propre créativité est un investissement essentiel que nous pouvons faire pour nourrir notre esprit et notre corps.

Ce qu’il y a de bénéfique dans l’amélioration de notre créativité c’est que cela va nous permettre d’apprendre à regarder le monde avec un regard différent ou sous un angle différent. Cet ennui imposé va également venir titiller notre imagination et peut être nous permettre de découvrir de nouveaux loisirs ou activités et pourquoi pas de nouveaux talents ? Être créatif ne concerne pas seulement la musique ou l’art, globalement c’est une façon d’aborder la vie.

L’ennui rime avec dépression ?

Faux ! Ennui n’est pas synonyme de dépression !

Rassurons nous, c’est une façon de voir l’ennui qui n’est pas née en mars 2020, cette vision fait partie de l’imaginaire collectif, elle attribuerait une connotation négative à l’ennui. Cela dit, il est un véritable booster de moral ! Comme dit plus haut, l’inactivité va nous permettre de lâcher prise, ce lâcher prise que nous ne nous permettons pas en général. Alors, si nous mettions à profits ce temps de confinement qui nous offre la possibilité d’oublier nos ennuis, nos soucis et autres problèmes personnels et/ou professionnels pendant quelques temps ?

Servons-nous de ces moments d’ennui pour donner congé à l’anxiété et au stress du quotidien et accueillir chaleureusement le calme et la sérénité ! Quoi de mieux pour se forger un moral d’acier ?!

Décupler sa concentration et sa productivité !

Voilà un autre bienfait de l’ennui et pas des moindres !

Certains d’entre nous ont la chance de pouvoir télétravailler en ce moment, alors quelques-uns diront : « je travaille depuis mon domicile donc je n’ai pas le temps de m’ennuyer ! », certes ! Pourtant, d’autres pourraient vivre la situation différemment et manquer de stimulation à travers le télétravail… À ceux là, j’aimerais rappeler que s’ennuyer permet d’apprendre ou de réapprendre à se concentrer, à focaliser sur une activité à la fois. Et si, avant cela, vous êtes parvenus à réveiller votre créativité grâce à l’ennui, je rappelle autre chose : créativité = productivité. Alors essayons de profiter de cet ennui plutôt que de ruminer !

Se tourner davantage vers les autres ?

À tout ceux qui refusent catégoriquement de s’ennuyer (et je les comprends !), je leur propose quand même d’utiliser leur ennui pour se dévouer aux autres. Durant cette période, s’occuper en se concentrant sur autre chose que sur soi, en réalisant des actions motivantes et qui ont du sens peut s’avérer fort utile. Alors pourquoi pas intégrer quelques temps ou s’engager à plus long terme au sein d’une association ?

En guise de motivation, je peux vous citer une autre étude, cette fois américaine, qui a été menée de 1957 à 2008, qui montre que les personnes volontaires pour des raisons extérieures à elles-mêmes vivent plus longtemps que les personnes qui n’aident pas autrui ! Attention, il y a une condition sine qua non, l’altruisme exprimé doit être sincère, c’est-à-dire que les personnes qui aident d’autres personnes pour des raisons personnelles ne vivent pas plus longtemps que les personnes qui n’aident pas !

Pour conclure, il ne me reste plus qu’à vous souhaiter un ennui utile !

Pensez à vous, pensez aux autres et prenez soin de vous !

Derniers articles

Espace commentaires

Contactez-nous !

Laissez-nous un petit mot, nous reviendrons vers vous rapidement.

Illisible ? Changez le texte.