En 2020, oublions les bonnes résolutions !

Et si la liste des « bonnes résolutions » qui revient chaque année en janvier n’était en réalité qu’une liste de « mauvaises résolutions » ? Et si le fait de se voir imposer un changement arbitraire à une date choisie n’était en réalité que la meilleure solution pour ne pas tenir ses engagements ?!

Steve Jobs, que l’on connaît tous, disait :

« Décider de ce qu’on ne doit plus faire est aussi important que de décider quoi faire ».

Quant à Peter Drucker, professeur, consultant en management d’entreprise à l’origine de nombreux  concepts utilisés dans le monde du travail, comme « l’esprit d’entreprise » disait :

« Rien n’est plus inutile que de faire efficacement ce qu’il ne faudrait pas faire du tout » !

Voilà des mots qui ont raisonné chez JOZZ, des mots qui me poussent à vous proposer de rédiger ou de formuler une liste de « non résolutions 2020 » ! Abandonnons la traditionnelle liste de « bonnes résolutions » pour être, en ce début d’année, plus en accord avec nous-même.

La liste de non résolutions

Suivons les conseils de Jobs et Drucker, penchons nous sur ce que l’on ne veut pas et sur ce que l’on ne veut plus en cette nouvelle année ! Nous le savons tous très bien, les « bonnes résolutions » prises en janvier tiennent la route en janvier puis le mois de février pointe le bout de son nez et toutes les mauvaises raisons et les bonnes excuses nous font tout oublier : on se retrouve happés par le quotidien, le travail est de plus en plus prenant… mais alors, pourquoi prendre de bonnes résolutions si c’est pour ne pas s’y tenir ?!

Dans notre liste de « non résolutions », on pourra y écrire tout ce qui ne nous convient pas ou plus, tout ce qui nous a gâché la vie en 2019, tout ce qui ne nous apporte plus rien, tout ce que nous devons changer, toutes les choses sur lesquelles nous devrions lâcher prise. Dans toutes ces catégories, on pourra retrouver des relations personnelles, des situations professionnelles, des émotions, des manies ou habitudes. Ça ne vous parle pas ? Alors prenons quelques exemples :

  • Persister à vouloir être parfait-e dans mon travail, à la maison et avec la famille,
  • S’entêter à vouloir faire du sport 6 jours sur 7, alors que vous n’avez plus fait de sport depuis 3 ans,
  • Participer à tous les événements organisés par l’école de vos enfants,
  • Vouloir sauver le monde,
  • etc.

Cette liste de « non résolutions » a l’avantage  de nous faire prendre conscience de tout ce que l’on a déjà réalisé (et très bien réalisé !). Elle peut changer beaucoup d’aspects de notre vie, elle peut nous apprendre beaucoup également… nous apprendre à être moins dur envers nous même, c’est aussi un très bon moyen pour être en accord avec nous même.

La liste d’envies ou bucket list

Certains d’entre vous préfèrerons l’approche « liste d’envies » ou bucket list en anglais ! Là encore, on s’évite la pression et le potentiel échec de la liste des « bonnes résolutions », car il va s’agir de faire travailler votre curiosité et cette dernière est un moteur considérable dans votre vie !

Aller à la rencontre de nouvelles expériences, personnelles, professionnelles, faire face à la découverte, du monde, des autres, de soi… en somme c’est tout ce qui va vous permettre de pimenter votre quotidien et plus globalement votre vie. Pour être plus précis et vous aider à vous saisir du terme « envies », ce sont toutes ces choses dont on dit : « ça, j’aimerais le faire ou le tester… là, j’aimerais y aller ». Attention tout de même à ne pas plomber votre motivation à réaliser vos envies en ajoutant à votre liste des envies inatteignables…

La liste d’envies va vous servir à recenser toutes les choses que vous souhaitez réaliser dans votre vie, mais pas seulement, cette bucket list va vous permettre de vous fixer des objectifs et de trouver des solutions et moyens pour y parvenir… un reflexe qui vous sera utile dans beaucoup de domaine de votre vie et par ailleurs avoir des objectifs dans la vie, ça motive !

En 3 points, JOZZ vous souhaite une belle année 2020…

Pour cette nouvelle année, voici mes 3 conseils pour « kiffer votre life » comme dirait Florence Servan-Schreiber !

1 – Pensez à vous dire « je t’aime » chaque jour : dans le but de ne pas vous focaliser sur vos défauts (ce que l’on a tous tendance à faire plus facilement !). Ce qui ne veut pas dire oublier d’identifier ses points d’amélioration ni oublier de se remettre quelques fois en question, car c’est de cette manière que l’on avance, donc c’est bien. Mais se valoriser, c’est mieux ! Il paraît que le succès ne vient que si l’on est convaincu d’en être capable !

2 – Transitez de l’empathie « mouillée » vers l’empathie « sèche » : l’idée étant de ne pas être une éponge lorsque l’on écoute une personne donc de ne pas s’imprégner des problèmes ou des angoisses de son interlocuteur. Il s’agit plutôt d’avoir une écoute bienveillante et attentive sans pour autant vivre la situation de son interlocuteur.

3 – Quand il y a conflit, faites la F.E.T.E : rangez les cotillons et les ballons, ici il s’agit plutôt d’user de quelques concepts de la communication non violente ! Lorsqu’un conflit se présentera cette année, au lieu d’utiliser le « tu » faites plutôt appel à la méthode suivante : le F, pour rappeler les Faits qui ont menés au conflit, le E, pour exprimer l’Émotion que vous éprouvez, les T et E, afin d’imaginer, ensemble, un Terrain d’Entente pour apaiser et adoucir la situation rapidement. Ce qu’il faut retenir ici c’est éviter les reproches qui aggravent, généralement, toujours le problème !

Pour terminer, j’aimerais vous rappeler que ce sont les petites choses et les petites actions qui font les grands changements dans votre vie ! Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une exceptionnelle année 2020, qu’elle soit prospère, enrichissante et pleine de bienveillance.

Derniers articles

Espace commentaires

Contactez-nous !

Laissez-nous un petit mot, nous reviendrons vers vous rapidement.

Illisible ? Changez le texte.