AMÉLIORER SON MANAGEMENT

LEADERSHIP EMPATHIQUE : UN ALLER SIMPLE POUR LE MONDE DES BISOUNOURS ?

Pour certains managers, il est certain que la démarche de vouloir associer empathie et management relève de l’utopie, du rêve éveillé ! Pourtant, récemment, une étude a montré que la mise en pratique de cette méthode avait un impact direct sur la productivité des entreprises. Eh oui, le fouet et les coups ne fonctionnent pas vraiment lorsqu’on travaille avec des êtres humains !

Il est donc important de considérer l’empathie comme un outil qui va fluidifier la communication sociale, le tout en optimisant le management avec l’objectif, bien entendu, d’améliorer les résultats de l’entreprise. Si l’on veut être honnête, cela relève du bon sens ! Une équipe avec des collaborateurs qui se sentent écoutés, compris et respectés feront naturellement preuve de plus d’investissement, de motivation et seront donc plus productifs !

COMMENT METTRE EN PLACE LE LEADERSHIP EMPATHIQUE ? 

Une petite mise en garde est de rigueur : mettre en place un leadership empathique n’a rien d’un tour de magie ! Faire la transition entre un management classique et un management empathique ne se fera pas sans efforts de la part du manager et notamment un effort de remise en question.

Il peut être utile, en tant que manager, d’être accompagné pour cela et le coaching professionnel et individuel peut s’avérer être un bon outil afin de pouvoir prendre du recul et mettre en place ce que l’on appelle le recul critique. Dans l’empathie, l’idée n’est pas de tirer ses propres conclusions et d’appliquer telle ou telle ligne tout seul dans son coin, au contraire c’est savoir se mettre à la place de l’autre et pour ce faire, la première étape est la suivante : savoir décrypter nos propres fonctionnement et comportements :

  • Comment est-ce que je réagis face aux informations, aux erreurs… ?
  • Est-ce que mes comportements et réactions face à mes collaborateurs sont efficaces ? Donnent-ils envie à mes collaborateurs de s’impliquer dans leurs missions et tâches ?
  • De quelle manière je transmets les informations à mon équipe ? Est-ce que je prends le temps nécessaire d’expliquer ? Est-ce que je prends en compte les particularités de chacun ?

C’est grâce à cette auto-analyse, ce travail sur lui-même que le manager, passera du « je pense que cette méthode est la bonne ! » à « que pensez-vous de cette méthode ? ». C’est une étape importante qui ne peut pas être court-circuitée parce que pour comprendre les autres, il faut d’abord se comprendre soi-même…

LES FONDEMENTS DU LEADERSHIP EMPATHIQUE

Dès lors que cette étape de prise de recul critique a été opérée par le manager, il sera en capacité d’adapter son comportement face aux membres de son équipe toujours avec l’objectif d’optimiser sa compréhension des collaborateurs. Cette deuxième et belle étape de compréhension, nous pourrions la traduire à l’aide de trois verbes :

  • Écouter
  • Comprendre
  • Accepter

Savoir écouter signifie également savoir reformuler, parce qu’en reformulant les propos de son collaborateur le manager montre :

  • Qu’il écoute et qu’il souhaite comprendre
  • Si la reformulation est erronée, le manager évite les malentendus

Enfin, comprendre et accepter sont les étapes suivantes et logiques parce que comprendre son collaborateur permet au manager de proposer de bons compromis et cette position lui permet aussi d’expliquer sa position.

LES ÉCUEILS DU MANAGEMENT EMPATHIQUE

Une remarque importante à garder en mémoire : empathie ne veut pas dire sympathie !

Être empathique, c’est comprendre ce que vit et ressent l’autre alors qu’être dans la sympathie c’est partager l’expérience, les affects de l’autre. Et le manager, même s’il est empathique, reste le manager, c’est pourquoi il est primordial que le manager ne mette pas en place une compassion excessive ou une sympathie à l’égard de son équipe.

Même en 2022, le leadership empathique peut réellement bouleverser les pratiques habituelles dans les entreprises, il peut aussi et surtout secouer les managers séniors ou juniors par ce travail de remise en question de sa propre pratique du management. Cependant il est un véritable levier de productivité et donc de rentabilité de l’entreprise.

Recommended Posts

Espace commentaires

Contactez-nous !

Laissez-nous un petit mot, nous reviendrons vers vous rapidement.

Illisible ? Changez le texte.