Faut-il dévoiler ses émotions au travail ?

Dès le début de votre parcours professionnel, on vous a sans doute conseillé à plusieurs reprises de ne jamais montrer vos émotions au bureau. Quelle erreur ! Ce conditionnement facile mérite beaucoup de nuances, sachant que les émotions conditionnent tout votre mécanisme interne : celles-ci ont un rôle de révélateur. Les étouffer s’avère plutôt toxique. Voici 4 conseils d’experts de JOZZ, sachant qu’il n’est jamais trop tard pour changer et accroître votre bien-être en entreprise.

  1. Gérer ses émotions

De toute évidence, pour gérer ses émotions, il faut d’abord les identifier pour mieux les accueillir, les exposer, les partager. Cela passe tout d’abord par l’autorisation que vous vous octroyez à les exprimer. Libérez-vous !

Au début, cela n’est pas un exercice facile. Mais peu à peu mais vous en verrez rapidement les effets bénéfiques à court terme, puis  à long terme. Fini les frustrations intériorisées, les freins qui vous inhibent dans votre développement personnel. 

En prenant conscience de vos émotions, négatives comme positives, vous saurez comment les apprivoiser pour qu’elles vous soient utiles. Votre corps vous en remerciera aussi.

Rendez-vous 20min manager formation

  1. Booster ses performances en s’écoutant

Pour bien accueillir et absorber ses émotions, la confiance physique est primordiale. Pourquoi ? Parce qu’accepter ses émotions, c’est aussi savoir s’accepter.

L’écoute de votre corps est une clé incontournable pour y parvenir. Elle vous donnera les indicateurs et les signes qui vous permettront de vous comprendre et d’améliorer vos performances.

Mieux cerner les liens étroits entre le corps et l’esprit est un ressort considérable pour faire face à ses émotions. Vous apprendrez ainsi à arbitrer vos ressentis (ex. les absorber, les écarter, les traiter…) dans toutes les circonstances.

  1. Démultiplier sa bonne humeur

On y pense pas assez, ou on ne le sait pas toujours. Mais la bonne humeur favorise les émotions positives. Et tant qu’à faire, mieux vaut recevoir plus d’émotions positives que négatives.

Comment faire ? Commencez par identifier tout ce qui vous apporte du bonheur, ces moments ou situations qui vous rendent vivant. Votre corps restera un indicateur clé. Vous pourrez ensuite apprendre à amplifier ces émotions positives, et laisser place à votre intuition en toute confiance.

  1. Développer sa confiance en soi et ses « incroyables talents »

La confiance en soi est un travail de fond, qui nécessite une bonne compréhension de soi. L’expression de vos émotions vous apprendra sur vous-même. A cerner quelles situations vous fragilisent, ou au contraire vous permettent de vous révéler et de vous dynamiser. A partir de là, vous pourrez tenter d’approfondir les moteurs et les freins qui sont les vôtres.

Chez JOZZ, cela s’appelle « identifier ses incroyables talents » : savoir comment mieux les exploiter de l’intérieur, mieux les valoriser à l’extérieur.

Alors faut-il dévoiler ses émotions au travail ? Chez JOZZ, nous parlerons plutôt de commencer par « se dévoiler ses propres émotions » et « se révéler », pour mieux les utiliser à l’extérieur. Rassurez-vous, ce travail est progressif. Un puits sans eau soudainement rempli aura sans doute au départ du mal à canaliser le flux ! Il en sera de même avec vos émotions.

EN CE MOMENT : Capitalisez sur vous et sur vos collaborateurs ! Vous souhaitez progresser rapidement ou booster vos équipes vers un meilleure gestion des émotions ? Le stage « Osez à être le chef d’orchestre de vos émotions » de JOZZ combine à la fois des méthodes d’expression de soi (ex. improvisation…),  des ateliers liés au corps (ex. pilates) et des conseils d’experts pour améliorer les performances du corps et de l’esprit. Une formation chargée de bonne humeur et d’audace, qui sera enrichissante à vivre, bien au-delà de la sphère professionnelle. Contactez-nous.

Recommended Posts

Espace commentaires

Contactez-nous !

Laissez-nous un petit mot, nous reviendrons vers vous rapidement.

Illisible ? Changez le texte.