C’est décidé, j’ose une meilleure vie pro !

Avez-vous déjà eu cette sensation de passer à côté de quelque chose ou d’être un peu décalé sans savoir pourquoi  ? De vous en vouloir de ne pas suivre votre intuition ? Vous ressentez bien qu’il faut changer quelque chose… Sans parvenir à identifier la raison. Et si c’était à vous de changer ?

Voici les 8 moteurs de la JOZZ Attitude pour vous redécouvrir sous un nouveau jour. C’est parti !

1- Etre moi-même

On attaque ici par le plus difficile : entrer en connexion avec vous-même. Il ne s’agit pas uniquement de le vouloir pour le réussir. C’est un exercice plus profond qui nécessite de libérer votre esprit et d’être à l’écoute de votre corps. Concentrez-vous sur vos ressentis en respirant profondément.

Ex. « Dans le fond, avez-vous vraiment envie de prendre ce nouveau job, quand bien même la rémunération est attractive ? » N’écoutez que vous, épargnez-vous parfois de l’avis extérieur.

2- Suivre mon intuition

Sachez que l’intuition n’est ni un don, ni quelque chose de figé dans le temps. Chacun peut la développer. Ses manifestations sont aussi diverses que ce que vos sens, votre imaginaire, ou encore vos convictions profondes peuvent exprimer. Apprenez à accueillir tous ces signes en apparence irrationnels, pour mieux les apprivoiser et les comprendre.

Ex. « Pourquoi je ne sens pas cette proposition ? » Posez-vous les bonnes questions. Vous pourrez ainsi affiner votre intuition au fur et à mesure. Vos premiers ressentis seront de plus en plus justes.

Rendez-vous 20min manager formation
3- Me tromper

Plus facile à dire qu’à faire… Car dans le fond, cette attitude va à l’encontre des conseils que l’on vous a toujours donnés. Réussir à accepter l’échec passe par une remise en cause des acquis, et parfois de vous-même, c’est vrai. Par contre, gardez à l’esprit que l’échec n’est pas vous. C’est la résultante d’acquis, de choix et comportements, à la lumière d’un contexte. Rien n’est déterminant.

Ex. « J’avais pourtant tout pour gagner cet appel d’offre… Je suis nulle. » Ne vous définissez pas par les événements qui jalonnent votre parcours. Ils sont là pour vous donner des clés pour le futur.

4- Sortir de ma zone de confort

La fameuse zone de confort…C’est bien, mais que garder ? Que jeter ? Soyons réalistes et ne prônons pas le changement pour le changement. L’idée est plus subtile, l’objectif étant de ne pas vous enfermer dans votre propre mode de pensée et vos habitudes : c’est oser se donner les  moyens de ne plus avoir peur de l’inconnu. Un mélange d’audace, d’ouverture et de soif de découverte.

Ex. « Ce poste n’est pas si mal, je gagne plutôt bien ma vie « . Mais ne passez vous pas à côté de l’opportunité qui vous stimule vraiment ? Entrez en contact avec vos tripes pour y voir plus clair… N’ayez pas peur des préjugés pour mieux vous révéler.

5- Me préserver

Savoir faire preuve de gentillesse est une chose. Etre esclave des autres et de leurs intérêts en est une autre bien distincte. Vous êtes le meilleur arbitre pour savoir ce qui entrave votre liberté de penser ou d’agir. N’ayez aucune crainte de vous recentrer sur vous et de dire non de temps à autre.

Ex. « Ma voisine m’a encore demandé de réceptionner sa livraison, dois-je accepter? ». Si les choses vont toujours dans le même sens, ou que cela empiète sur votre organisation, vous pouvez tout à fait refuser. Combattez votre culpabilité, vous serez encore plus proche de vous-même.

6- Donner confiance

La confiance se travaille à deux niveaux : tout d’abord, il s’agit de travailler votre propre confiance en vous. Ensuite d’accorder la confiance aux autres. Etrangement, plus vos propres marques seront claires, plus vous saurez naturellement donner confiance aux personnes qu’il faut.

Ex. « Je suis un peu perdue dans ce panier de crabes…Tous les mêmes « . Si vous ne trouvez pas votre repère sur votre propre carte, vous ne trouverez pas la bonne direction. Encore moins les bonnes personnes. Bien ancrés avec vous-même, vous ouvrirez d’autant mieux avec l’extérieur.

7- Apprendre des autres

L’ouverture, c’est échanger avec l’autre. C’est aussi apprendre de l’extérieur. Prenez un peu de hauteur de vue, loin du seul mètre carré qui vous entoure. Voyez différemment et plus loin.

Ex. « Je suis tellement sûre d’avoir raison. » Dans ce cas, interrogez-vous sur ce qui fait débat.  Il y a peut-être une autre manière de voir les événements qui ne feront qu’enrichir vos points de vue.

8- Révéler les talents

A l’image de la confiance, la magie s’exprime en associant plusieurs attitudes. Commencez par identifier vos propres talents en vous libérant des jugements externes. Puis prenez le temps de reconnaître ceux des autres. Pas uniquement pour gagner leur considération !

Ex. « Elle est super performante pour convaincre, ma place est-elle en danger? ». Prenez les devants, avec la ferme conviction que chacun a ses talents. Positionnez-vous sur les vôtres. Jouez la complémentarité et proposez des solutions. L’ensemble sera encore plus performant.

Vous l’aurez compris, les 8 moteurs de la JOZZ Attitude découlent tous les uns des autres. Il est temps d’amorcer la machine : celle d’oser être vous, celle de vous révéler !

L’équipe de JOZZ pour vous apporter un coup de boost si besoin. En deux jours, vous ne vous reconnaîtrez plus. Prêt à oser ?

Demandez une proposition sur mesure !

Téléchargez notre ebook JOZZ

Recommended Posts

Espace commentaires

Contactez-nous !

Laissez-nous un petit mot, nous reviendrons vers vous rapidement.

Illisible ? Changez le texte.